Synthèse de l'enquête sur la formation des traducteurs et interprètes en France

Enquête Flash " Formation des traducteurs et interprètes en France"

Alexandre, en stage chez nous l'été passé, a mené brillamment cette enquête auprès des traducteurs en formation ou des jeunes traducteurs récemment diplômés et aujourd'hui en activité professionnelle.

Nous vous laissons prendre connaissance de la synthèse de l'enquête et n'hésitez pas à réagir en commentaire sur ce blog. "Enquête sur la formation sur les traducteurs en France".

Nous avons recueilli 140 réponses qualifiées (avec pour base, les étudiants en traduction et interprétariat et les jeunes diplômés). 1/3 des répondants sont en cours de formation initiale ou continue, 2/3 sont en activité.

En quelques mots, la conclusion principale de l’enquête est la suivante : les formations sont essentiellement centrées sur les « expertises métier », laissant de côté l’intégration professionnelle et l’ouverture vers d’autre univers connexes comme la création d’entreprises ou les nouveaux métiers en ligne. 

Les étudiants s’accordent pour dire que les formations leur apportent les compétences et expertises métier (techniques, outils, processus, etc.). Par contre, en ce qui concerne l‘après-formation, une majorité se dit un peu « lâchée dans la nature » sans avoir en tête tous les réflexes, contraintes et outils nécessaires pour se faire une place sur un secteur relativement concurrentiel. 

Les sujets négligés relèvent en grande partie du « savoir (se) vendre », « savoir mettre en place une gestion de la relation efficace », « savoir connaître ses clients », etc. 

Les débouchés potentiels des traducteurs et interprètes sont multiples, mais ce potentiel n’est pas étudié ni détaillé au cours leur période de formation. Au-delà d’une fonction salariée traducteur ou interprète, d’autres voies s’offrent pourtant à ces jeunes diplômés : 

  • traducteurs indépendants, 
  • chefs de projet internationalisation,
  • nouveaux métiers du multimédia et du web avec une importance croissante des marchés étrangers et donc des langues dès que l’offre d’une entreprise rencontre un succès,
  • entrepreneurs et gérants de sociétés de traduction ou d’offres innovantes de services linguistiques
  • etc. 

 

A vous lire !

Leave a comment