Et si un des débouchés pour les traducteurs JD était la fonction de community manager ?

Traducteurs jeunes diplômés : avez-vous pensé à la fonction de "community manager" ?

 

Je profite de l’occasion de notre recherche d’un stagiaire (dans un premier temps, embauche à suivre normalement) pouvant prendre la fonction de « community manager » pour vous faire part d’une de nos réflexions.

Petit préalable : qu’est-ce qu’un community manager ?
Réponse très succincte : une personne qui aura la responsabilité d’animer des communautés présentes sur Internet. Je vous laisse le soin d’extrapoler et d’affiner cette définition et de la confronter à votre métier et secteur.

En deux mots encore, deux des pré-requis principaux : maitrise de l’environnement Internet & des outils associés, maitrise de l’écrit (dans la plupart des cas, mais cela peut dépendre aussi du contexte).

Si vous voulez en savoir plus, parcourez le guide des nouveaux métiers édités par Michael Page, voir la description du poste « community manager » en page 20. Note : L’importance de la maitrise des langues est un peu oubliée.

Et les traducteurs jeunes diplômés dans tout cela vous me direz ? Une fonction en or pour eux !…Je m’explique…

  1. Maitrise de l’environnement internet : ils sont tous presque "digital natives" (génération Y). Internet est un lieu naturel.
  2. Maitrise des outils utiles : s’ils ont été alertes et curieux pendant leur cursus (sic…), ils doivent savoir les maitriser +/- tous. Sinon, une formation courte suffira pour les mettre à jour.
  3. Maitrise de la langue française, à l’écrit notamment : les traducteurs sont à l’aise avec l’écrit (je me place dans l’hypothèse haute…nous recevons des cv et lettres de motivation…parfois si déprimantes tant il peut y avoir de fautes, tant elles peuvent être creuses…). Avec le style, la rédaction et la maîtrise de l’orthographe requis. Un des axes principaux de leur formation. Un plus indéniable.
  4. Maitrise des langues étrangères : tous traducteurs maitrisent parfaitement une langue étrangère, souvent 2 ou trois. Et ce, même le niveau de maitrise "imparfait" d’une troisième ou d’une quatrième langue permet de comprendre et écrire des messages à des internautes non francophones avec une qualité acceptable. Un plus indéniable.
  5. Ouverture et capacité de compréhension du contexte de l’entreprise accueillant le « community manager » : le niveau d’études du traducteur JD (NDLR: normalement…) a dû lui fournir suffisamment de « bagages » (même si je pense personnellement qu’aucun bagage « diplômant » n’est nécessaire, juste une tête bien faite suffit et une curiosité allant de pair) pour comprendre la stratégie de l’entreprise, son activité, les façons de s’adresser aux différentes communautés, etc, etc.
  6. Le traducteur indépendant (la très grande majorité des traducteurs) travaille à domicile et sur ordinateur…Donc à priori, connecté toute la journée. Cela peut lui permettre d’assurer une fonction de « community manager » à mi-temps, lissé sur toute la journée. Une souplesse et un atout supplémentaire pour lui.

Qu’en pensez-vous ?

  • Traducteurs, y avez-vous pensé ?
  • Recruteurs, idem ?
  • Enseignants, avez-vous parlé de cela aux futurs traducteurs diplômés que vous formez (dans l'objectif de fournir une ouverture maximum sur les débouchés potentiels) ? 

 

12 Comments

  • BERNE
    Posted 20th April 2010 4:28 pm 0Likes

    Bonjour,
    Je trouve votre article intéressant à l'heure où je réfléchis à une reconversion.
    Cependant, comment peut-on parler des "cv et lettres de motivation…parfois si déprimantes tant il peut y avoir de fautes" et faire des fautes dans un article publié "Traducteurs, y avait-vous pensé ?" ?
    Je compte sur votre sérieux pour effectuer une dernière relecture et continuer à poster des articles intéressant sans pour autant laisser mourir la langue française….

    • v.rivalle
      Posted 20th April 2010 4:47 pm 0Likes

      Bonjour,
      vous avez raison…”tel est pris qui…”..Merci de nous avoir indiqué cette bien jolie faute. La rédaction d’un post de blog devrait demander la même attention qu’un autre texte…pourtant, dans le feu de l’action…mea culpa.

  • Pingback: uberVU - social comments
  • Priscila Andrade
    Posted 29th April 2010 12:29 pm 0Likes


    Hi,
    It’s time for The Top 100 Language Blogs 2010 competition and the good news is your blog has been nominated. Congratulations!
    After previous years’ success the bab.la language portal and Lexiophiles language blog are hosting our worldwide language blog competition once again.
    We are looking for the top 100 language blogs in four categories: Language Learning, Language Teaching, Language Technology and Language Professionals.
    You have been nominated to the following category:  Language Professionals.
    The nomination period goes from April 27th to May 11th. Each blog will have a one-sentence-description for the voting. If you would like a special description to go along with your blog, just send me an email (priscila [at] bab.la). The voting period goes from May 12th to May 24th. The winners will be announced on May 28th. Feel free to spread the word among bloggers writing about languages.
    For more information on The Top 100 Language Blogs 2010 visit:


    http://www.lexiophiles.com/featured-article/top-100-language-blogs-2010-starts-today
    Kind regards,

    Priscila
    On behalf of the bab.la and Lexiophiles team
     

  • Stéphane Laurent
    Posted 30th April 2010 12:45 am 0Likes



    Bonjour,
    En tant que community manager, je vous confirme que votre définition est très succincte. Elle ne prend en compte qu’une partie des missions de ce métier, puisque le community manager est aussi porte-parole de la marque, parfois responsable du service client en ligne, créateur de lien (la plupart du temps entre des personnes qui n’ont pas l’habitude de communiquer ensemble) et de contenu, ce qui demande un certain savoir-faire, au-delà du bon français et de la connaissance des outils 2.0 qui sont bien sûr indispensables.
    "Animer des communautés" n'est qu'un des aspects qu'il peut gérer. Votre description du poste et des prérequis correspond plus à celle du modérateur. Je vous invite à consulter notre blog pour plus de détails sur la profession.
    Le traducteur diplômé a pourtant toute sa place dans ce secteur qui peut effectivement être un débouché. Je travaille d’ailleurs avec plusieurs d’entre eux. Avec l'internationalisation des sites qui ne sont plus statiques, mais évolutifs, il est nécessaire d'en localiser le contenu et de les animer/modérer séparément dans les différentes langues.
    Par contre, vu qu'on parle de relation client, un domaine souvent très sensible pour l'entreprise, il est préférable de ne travailler que dans sa langue natale ou avec un niveau équivalent. Plus qu'un bon niveau d'écrit, le métier réclame une bonne connaissance culturelle de la communauté qu'on prend en charge.
    Amicalement,
    Stéphane Laurent.

  • v.rivalle
    Posted 30th April 2010 9:13 am 0Likes

    Stéphane,

     

    merci pour votre retour. Je vais aller faire un tour  en effet sur votre site. J'ai vu qu'on y parlait beaucoup de ce sujet. J'ai effectivement simplifié la portée de cette fonction, pour en sous-ligner deux des aspects qui me semblaient essentiels dans un premier temps, surtout pour un stage. La relation client demandant une maitrise, comme vous le soulignez dans votre message, forte à la fois du contexte culturelle du client/de la communauté mais aussi de l'offre et de la posture de l'entreprise accueillant le stagiaire. Et je pense que cette maîtrise prend un peu de temps. Par contre, lors du basculement, comme nous le souhaitons, stage vers emploi, là d'autres aspects "plus fins" entrent en jeu.

    La connaissance de la culture de la communauté à animer est un vrai sujet. Et animer une communauté "bizness" ne procure pas toujours la même joie qu'une communauté "loisir, hobby". Un point à bien préciser aussi au futur stagiaire.

    Pour simplifier, je dirais "animation de la relation "prospect" à animation de la relation "client", il y a un petit saut et une gradation à prévoir.

    Si vous travaillez déjà avec des traducteurs sur des missions similaires, n'hésitez pas à parler de notre offre à ceux qui vous contactent et qui sont toujours à la recherche d'un stage de ce type.

    Merci encore pour votre réaction.

  • Stéphane Laurent
    Posted 30th April 2010 2:13 pm 0Likes

    Animer une communauté est la partie la plus "exposée" du CM. Et même dans le domaine du loisir, et j'en sais quelque chose pour y avoir travaillé 4 ans, cela demande surtout une grosse dose de diplomatie et de sang froid. En tant que porte parole, tout ce que vous direz pourra être retourné contre vous, sans jeu de mot 🙂
    N'hésitez pas à me contacter par email (contact@dreamcasters.fr) quant à votre recherche actuelle, ou pour toute autre question sur la profession pour ceux qui seraient intéressés.

  • Trackback: Les billets du mois d’avril : le récapitulatif | Trad Online
  • Marie-Helene SEPULCHRE
    Posted 21st March 2011 8:41 pm 0Likes

    Bonjour,
    J'ai relayé votre annonce de stage dans mon réseau. J'espère que vous trouverez bientôt le candidat idéal. Je suis parfaitement d'accord avec le point de vue de Stéphane sur la fonction de Community Manager. Comme tous les nouveaux métiers tout dépend de ce que l'on en fait et les limites de cette mission aux multiples tâches sont souvent encore un peu floues pour les clients. Mais je confirme que c'est un débouché presque naturel pour un jeune traducteur, surtout s'il a l'habitude de travailler pour le web et plus particulièrement dans l'e-commerce. Ce débouché s'est imposé de lui-même en ce qui me concerne. Travaillant en freelance comme concepteur-rédacteur bilingue pour mes clients, la notion de community management s'est naturellement imposée au fil des projets successifs sans dire son nom. Je confirme également que la partie service client devient également incontournable. C'est une vraie plus-value pour un client de pouvoir confier les yeux (presque) fermés la gestion d'un marché cible à quelqu'un qui en connaît tous les rouages. C'est passionnant, mais malheureusement pas encore assez bien considéré. Mais ça va venir !
    Bonne soirée à tous.

  • Natasha
    Posted 19th May 2011 12:05 am 0Likes

    Bonjour Vincent,
    Je tombe sur cet article seulement maintenant mais il reste très intéressant. Je suis tombée sur quelques offres d'emplois/stages "community manager" et c'est une fonction qui me plairait fortement, même suite à ma formation en traduction/interprétariat! 
    Voilà pour mon avis d'étudiante en fin de master! 🙂
    Encore merci pour l'aide que Trad'online va m'apporter pour mon mémoire.
    Natasha.

  • doyon
    Posted 30th September 2012 4:34 pm 0Likes

    je souhaite savoir s'il est facile de trouver un emploi de community manager ?
     
    ancienne journaliste en reconversion, je souhaite effectuer une formation dans ce domaine.
     
    Merci
    Emmanuelle Doyon

    • Vincent Rivalle
      Posted 2nd October 2012 10:44 am 0Likes

      Bonjour Emmanuelle,
      difficile question. Tout dépend de vos spécialités sectorielles et des langues que vous maîtrisées. De votre maîtrise des outils et de l’environnement web. Aussi du salaire visé.
      Scrutez les offres d’emplois sur ces mots clés et vous aurez rapidement une idée.

Leave a comment