Interview avec Pascal Decaux, d'Ekotekoo

Nous proposons aujourd'hui cette interview de Pascal Decaux, d'Ekotekoo.

Tradonline : Une petite présentation de toi et de tes activités ?

Pascal : Personnellement je suis un fervent adepte de la planche à voile avec "moteur éolien renouvelable" et du vélo à énergie mécanique pour aller au boulot. En plus d'Ekotekoo, je m’occupe de l'association CleanTuesday pour la promotion des cleantech, moteur de l’innovation et du groupement d’anciens de mon Ecole dans l’énergie et l’environnement.

Tradonline : La genèse de ton site Ekotekoo : l’idée de base & l’étincelle qui a fait que tu as décidé de te lancer dans l'aventure

Pascal : Le modèle des IPP (Independent Power Producers) m'a immédiatement séduit : l'opportunité de s'assurer une autonomie en énergie et de gagner de l'argent en produisant son énergie ne se refuse pas et a largement convaincu les Français. Etant conscient de la force du web comme levier pour la promotion d'un secteur, j'ai eu l’idée du portail Ekotekoo pour mettre en commun les expériences dans les projets d'éco-habitat en apportant une ergonomie et un confort que je ne trouvais pas sur d'autres sites. Le site a été lancé fin 2008 avec 2 amis.

Tradonline : Entre ton projet papier et la réalité du site actuellement, quelles sont les différences ? Quelles ont été les surprises ? Il semble que tu as de nouveaux projets ? Notamment un axe que tu expérimentes en ce moment, le crowd sourcing. Peux-tu nous en dire plus ?

Pascal : Le site de partage de contenu correspond grosso modo à ce que nous en attendions. Nous avons eu la satisfaction de pouvoir développer l'intégralité du site Ekotekoo avec des briques open source quand nous pensions devoir investir dans des logiciels du commerce. Comme axe de monétisation nous avons écarté le modèle de place de marché pour retenir un service d'intelligence collective (« crowdsourcing » pour les anglophiles) dédié aux startups cleantech et aux internautes supporters des startups vertes. Les entreprises sont friandes de ces nouvelles pratiques sur internet leur permettant de revisiter leurs pratiques de marketing et d’innovation en reprenant le pouvoir avec une communication plus riche en interactions avec les consomma(c)teurs (« social marketing ») et en s’ouvrant au potentiel de l’innovation ouverte résidant dans les intelligences individuelles des internautes de la communauté (« open innovation »). Ekotekoo intervient également en conseil des entrepreneurs dans leur rôle d’animateur de la communauté.

Tradonline : Comment vois-tu l’évolution de ton site à horizon 1 an et 3 ans ?

Pascal : Nous voulons être le leader des services d'intelligence collective pour les cleantech en France et nous envisageons de décliner ces services dans d'autres domaines d'activités avec des partenaires sectoriels.

Tradonline : Quels sont les conseils, si tu en as, que tu souhaites donner à ces milliers d’entrepreneurs qui souhaitent se lancer sur le secteur du développement durable ?

Pascal : Se lancer dans un projet qui vous tienne réellement à coeur et qui vous ressemble car à mon sens le secteur du développement durable est très exigeant en ce qui concerne la sincérité des intentions des entrepreneurs.

Tradonline : Profitons de cette occasion qui t’est donnée, aujourd’hui, que recherches-tu ?

Pascal : Pour assurer notre développement nous recherchons en priorité des clients entrepreneurs désireux de proposer aux internautes de beaux projets dans les éco-technologies. Et pour faire face à ce recrutement, nous recruterons !

 

Tradonline : Merci beaucoup Pascal et bon vent !

2 Comments

Leave a comment