La traduction automatique au secours de la disparition des langues

La chaine Public Sénat propose une courte émission “Conversation d’avenir”.

 

Une de ces conversations porte sur la place des langues, leur évolution, l’avenir…

 

La traduction automatique est rapidement abordée et est décrite comme un moyen potentiel de permettre la sauvegarde des langues. Une langue disparait tous les 15 jours. Par contre, beaucoup de temps et d’effort sont encore nécessaires avant que la traduction automatique soit performante…et traite de toutes les langues. Et d’ici là, malheureusement, beaucoup de langues continueront à disparaitre, associées à toutes les richesses qu’elles véhiculent.

 

A la question “pourquoi une langue disparait-elle ?”, J. Attali répond très joliment “c’est la haine de soi qui est à l’origine de la disparition d’une langue, le désir ou l’obligation de s’assimiler à l’autre”.

 

Quelques autres informations intéressantes :

  • 30.000 langues environ ont existé depuis l’origine de l’humanité
  • 15 à 20000 langues étaient parlées au 18e siècle – Aujourd’hui, ce chiffre est tombé à 6000. 2/3 étant écrite.
  • Les langues dominantes sont les langues des économies dominantes
  • 97% des personnes parlent 4% des langues
  • Les langues dominantes de demain (un demi-siècle : chinois (mandarin), arabe et hindi.
  • Le français se maintiendra (l’anglais reculant) grâce à l’Afrique Francophone.

 

Pour regarder cette emission, suivez ce lien : Conversation d’avenir – Public Sénat.

Leave a comment