Comment préparer votre site web pour l'internationalisation ?

Qu’est-ce que l’internationalisation ?

Rappelez-vous, nous avions déjà fait un petit topo là-dessus, sous la forme i18n + L10n = g11n (i18n étant synonyme d’internationalisation, mais je suis sûre que vous le saviez déjà). En gros, pour simplifier, c’est une opération qui rend possible l’adaptation de votre site à l’international, sans tout devoir recoder parce que certaines cultures lisent de droite à gauche, donnent une valeur différente à la couleur rouge ou n’écrivent pas les dates comme nous. Cela consiste à isoler les éléments qui vont varier d’une langue / culture à l’autre, et inscrire “en dur” les éléments qui resteront invariants. C’est ainsi que vous pouvez préparer votre site web pour l’internationalisation.

Si vous souhaitez exporter votre site web, l’étape qui suit l’internationalisation est la localisation, et il y en aura autant qu’il y a de langues et pays cibles. La traduction des contenus de votre site web ne représente qu’une partie du processus de localisation.

L’internationalisation est donc un élément crucial à prendre en compte dès la création de votre site, pour qu’à terme un déploiement à l’international n’implique pas une refonte complète, et donc des coûts prohibitifs.

Le validateur W3C, comment ça marche ?

Dans le cadre de cette localisation, une première vérification est particulièrement rapide à effectuer. Vous pouvez contrôler grâce au W3C (le World Wide Web Consortium) que votre site est visible et lisible par la planète entière, grâce au W3C Internationalization Checker. Ou si votre site n’est pas en ligne, vous pouvez lui fournir les fichiers sources. Quand vous lui soumettez une page, celui-ci vous restitue un petit rapport avec les informations qu’il a trouvées selon une grille de critères propres à l’internationalisation, telles que l’encodage des caractères, la langue utilisée, l’orientation par défaut du texte (de gauche à droite ou de droite à gauche), etc. Les éléments manquants ou contradictoires seront signalés en clair.

Résultat validateur W3C internationalisation

Valider son site, pourquoi faire ?

Quel est l’intérêt d’être compatible avec les standards du web créés par le W3C ? C’est d’abord la garantie que vos contenus seront lus correctement par les navigateurs de par le monde, ceux-ci étant compatibles avec les standard W3C. C’est également un gage de pérennité, puisqu’en principe les nouvelles version des navigateurs seront compatibles avec ces standards. Et c’est même un atout pour le référencement naturel ! Si l’on revient à notre problématique de développement international, cela permet d’être sûr que même dans un pays où on lit de droite à gauche, ou un pays où l’alphabet latin n’a pas cours, on visualisera vos textes comme il faut et pas sous forme de petits carrés ou caractères cryptés. Et si vous voulez que tout soit parfait, n’oubliez pas de vérifier que le texte source est impeccable !

Si tout cela n’est pas clair et que vous avez besoin de préparer votre site web pour l’internationalisation, n’hésitez pas à nous contacter, nos chefs de projets sauront répondre à vos questions.

Leave a comment