Témoignage…de la difficulté de vendre des prestations de traduction

L’approche commerciale de clients dans le secteur de la traduction…un jeu d’essais/erreurs







Nous avons régulièrement des demandes de devis de traduction entrantes…la question qui se pose à chaque fois : répondre ou ne pas répondre…

Avec un questionnement progressif, dans l’ordre : Demande sérieuse → Client sérieux → Client qui pourra payer → Client à potentiel (au delà de cette première demande)….

Et puis, par acquit de conscience…on se dit "on ne sait jamais, une petite demande peut cacher un gros client"… alors nous nous efforçons de répondre à toutes les demandes. 

 

Dernière expérience en date …(et c’est peut-être une série de témoignages qui commence…)

La demande : un site internet de vente d’immobilier de luxe (bon, il est vrai que l’ambiance n’est pas à la fête, mais tout de même) qui souhaite élargir son audience et s’adresser à des acheteurs chinois, russes et allemands. La traduction du site et des annonces est donc demandée pour ces 4 langues. Coût total 5000 euros pour l’ensemble des 4 langues.

 Avec l’expérience…même si ce montant n’est pas « hors jeu » dans un secteur où la moindre transaction atteint des centaines de milliers d’euros et la commission des dizaines), nous décidons alors d’exprimer ce montant "en coût par annonce et par langue"…soit 19,2 euros HT par annonce et par langue (et j’inclus dans ce montant le cout spécifique de la traduction de tout le site, réparti ainsi sur l’ensemble des annonces).

 

La question du jour est : quelle a été la destinée de ce devis ?

Réponse dans quelques jours….si vous n’avez pas déjà lu entre les lignes (la réponse…est dans le titre).

 

Leave a comment